Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sea yoU

Sea yoU

Un bateau nommé DÉSIRS... Voyages, aventures, humeurs, voiles, récits et photos


VIVA ESPAÑA

Publié par Fabienne et Dominique sur 24 Août 2016, 07:49am

Notre périple ibérique commence par une descente tranquille de la côte française.
Je ne m'étends pas sur le port de Gruissan, notre première étape, puisque nous en avons déjà parlé l'année dernière. En plus nous arrivons le soir, lessivés par cette première grosse journée, nous nous couchons avec les poules et lever à 6h30 pour la deuxième étape.


Nous arrivons vers 14h à Port Vendres, où nous avions également fait escale l'année dernière. Ils nous remettent exactement au même endroit, directement sur le quai du port, emplacement 27. On a la rue qui passe devant, et les gaz d'échappement comme bon air du large. Le trottoir "promenade du soir" est aussi devant "SEA YOU" et les autres. Au début on se sent flatté par tous ces regards heureusement souvent admiratifs, parfois envieux, puis au bout d'un moment, on se prend d'une grande compassion pour tous les animaux de zoo à travers le monde.
Lever 6h30 dès le lendemain matin pour notre troisième étape la ville très touristique d'Estartit premier port espagnol.
 

VIVA ESPAÑA

Sur notre route nous devons passer le très très fameux "cap creus", la bête noire des marins. Depuis l'antiquité les récits de naufrage aux abords du cap sont légions. Il faut dire qu'à l'époque les bateaux ne remontaient pas au vent, n'avaient pas de moteur, de GPS, Weather 4D pour la météo.... Les choses ont bien évolué depuis peu (une vingtaine d'années à peine), mais c'est toujours un cap où il faut être vigilant en fonction de la météo. 


La bête est endormie quand nous passons. En d'autre terme il n'y a pas de tramontane, car c'est ce vent qui s'accélère sur les pentes des Pyrénées, arrive en furie sur le cap et contrarie un courant méditerranéen pour lever la mer et créer une zone chaotique.


Les demi-mesures sont rares en Méditerranée, c'est donc sans vent, au moteur que nous passons ce fameux cap, et nous nous payons même le luxe de traverser dans le chenal large de 50m entre l'îlot la Encalladora (le point le plus extrême du cap) et la terre.
Paysages superbes de roches et de criques.

Puis nous glissons doucement vers notre destination, tantôt à la voile, tantôt au moteur. En vérité c'est une étape presque exclusivement moteur avec quelques tentatives à la voile quand les risées le permettent.
Nous arrivons en début d'après midi à Estartit.

L'entrée du port grouille de toutes sortes d'embarcations qui se croisent et se décroisent dans une anarchie estivale.

Ce port récent possède des infrastructures modernes, que l'on paye au prix fort bien qu'elles n'aient rien d'extraordinaire. La ville est sans grand charme, et si quelques panneaux écrits dans la langue de Neruda ne nous rappelaient pas que nous sommes en Espagne, nous n'aurions pas l'impression d'avoir quitté la France. Il y a des français partout....

Donc en résumé nous sommes déçus de cette escale heureusement d'une nuit que nous éviterons désormais si nous repassons par cette côte.
Lever 6h30 pour notre quatrième étape.
 

VIVA ESPAÑA
VIVA ESPAÑA

7h de navigation plus tard, dont à peine 2 à la voile, nous entrons dans le Port de Arenys del mar.
Ici pas de cohue à l'entrée du port, c'est peut être bon signe!!!

Nous découvrons un port partagé entre un Yacht club à l'ancienne, et une grande activité de pêche traditionnelle et industrielle.
Mais tout de suite on a un bon "feeling".

2 "mariner" nous accueillent en plaçant nos amarres, prennent nos documents marins et nous donnent un petit papier indiquant que nous pouvons jouir à notre gré de la piscine du club.
Un pur moment de bonheur après une journée de mer...

Nous piquons une tête dans une eau à température idéale juste après avoir rangé et lavé  "SEA YOU".

VIVA ESPAÑA
VIVA ESPAÑA
VIVA ESPAÑA
VIVA ESPAÑA

Nous avons réservé 3 nuits par le site NAVILY qui est vraiment très professionnel, avec un suivi personnalisé des demandes de réservation.

Donc demain pas de réveil à 6h30....

Presque tous les restaurants sont spécialisés en poissons et fruits de mer, ce qui nous convient à merveille.

Dans cette ville, il y a très peu de touristes exceptés les bateaux de passage. Il y a les locaux, et les barcelonais qui y viennent en week-end.

On est donc enfin en Espagne, ou plutôt je devrais dire en Catalogne, car ici le sujet est sensible.
Tout est écrit en deux langues, catalan et espagnol. Une fête indépendantiste avec paëlla,groupe de musique, et bien sûr discours politique a même lieu le dimanche sur une place près de la plage.

Nous restons 4 jours au lieu de 3, on aime bien cette ambiance. Nous allons dans de petits restos locaux, qui ont des prix imbattables. 

A la "Paëlla de Manolo" que nous a conseillé la sympathique hôtesse de l'office du tourisme, après un bel échange avec elle , le menu du midi à 12€ comprend entrée + la Paëlla traditionnelle de la mer + dessert et 1 litre de vin de la couleur de notre choix.

Et puis il y a la "guinguetta" sur la plage, tenue par une quadra babacool. On y mange toutes sortes de poissons, moules, seiches, calamars à la plancha ou grillés.
Nous on adore...

Et enfin cerise sur le gâteau, à 15mn de marche il y a une superbe plage naturiste, très sympa, avec gargote sur le sable.

Demain nous partons tranquillement pour faire les 22 miles qui nous séparent de notre destination principale Barcelone.

 

VIVA ESPAÑA
VIVA ESPAÑA
VIVA ESPAÑA
VIVA ESPAÑA
VIVA ESPAÑA
VIVA ESPAÑA
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Votre arrivée en ESPAGNE nous rappelle les bons souvenirs avec GHISLAINE et JACQUES
a part les restos qui font parti du voyage et FAB qui fait la STAR sur les photos .La vie a l air d etre difficile bonne escale a BARCELONE attendons la suite des restos bisous
Répondre
C
Toujours très intéressant de vous lire. Ici à cadiz, j'attends la météo favorable pour entrer en méditerranée. Mare nostrum.
Répondre
L
Après mes quelques mille kilomètres à deux roues, je me laisserai bien aller vers quelques miles à la voile. Vous faites rêver ✌
Répondre
F
Merci pour ces moments ...!!! Bonne navigation et découverte. Bises
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents