Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sea yoU

Sea yoU

Un bateau nommé DÉSIRS... Voyages, aventures, humeurs, voiles, récits et photos


"LES BARS SE LONENT"

Publié par Fabienne et Dominique sur 30 Août 2016, 09:58am

"LES BARS SE LONENT"

Nous arrivons devant l'entrée du port de Barcelone vers 14h après une petite navigation entière à la voile, ce qui n'est pas si courant ces derniers jours.
L'entrée est bien cachée dans une digue de béton et ce n'est qu'en se rapprochant que l'on aperçoit la balise verte qui indique le passage.

Nous sommes suivis par un vieux gréement qui marche au moteur pour promener les touristes. Résultat improbable de la fornication d'un galion espagnol, du "Black Pearl" de Jack Sparrow le pirate des Caraïbes , et d'un thonier du siècle dernier relooké par Disney.
Il me klaxonne pour m'avertir qu'il me double car je ne vais pas assez vite à son goût.
A bord les touristes nous observent nonchalamment et prennent des photos, un touriste prend beaucoup de photos, ils ont l'air satisfait de leur balade en mer.

Pour nous rendre au REIAL CLUB MARITIMO DE BARCELONA, le Yacht Club où nous avons réservé 5 nuits, il faut d'abord passer un pont tournant grouillant de touristes qui se rendent au shopping center. Le pont s'ouvre toutes les 30 mn, pour permettre aux bateaux d'accoster à leur emplacement.
Comme dans Alibaba et les 40 voleurs, après quelques minutes et une formule magique, le pont s'ouvre. Un bateau à moteur français, en profite pour nous doubler. Le même genre de personnages qui vous foncent dessus à toute vitesse en créant d'énormes vagues dans leur sillage et passent juste à côté alors que le plan d'eau est immense et vide. Ces gens totalement dépourvus de courtoisie et de savoir vivre marin, sont aussi polluants pour la mer que les rejets d'égout.
Nous appelons sur la VHF pour prévenir de notre arrivée. Un "mariner" nous attend pour nous indiquer notre emplacement et prendre nos amarres.
 

Entrée du port de BarceloneEntrée du port de Barcelone

Entrée du port de Barcelone

Nous sommes en plein cœur de la ville de Christophe Colomb. Il nous regarde du haut de sa tour, et pointe son doigt vers les Amériques pour nous montrer le chemin.
On ne peut pas être mieux placé à Barcelone. 

Le RCMB est comme celui d'Arenys del mar, dans la plus pure tradition des Yachts clubs d'antan. Grands salons avec bibliothèques, et gros fauteuils, vitrines pour exposer les coupes des victoires de régates endiablées dans la rade. Mais aussi et surtout une magnifique piscine, un club de sport, un restaurant pour le midi avec des prix dingues (10€ entrée, plat, dessert et boisson) et un autre pour le soir, plus chic et un peu plus cher. 

Reial Club Maritimo Barcelona
Reial Club Maritimo Barcelona
Reial Club Maritimo Barcelona
Reial Club Maritimo Barcelona
Reial Club Maritimo Barcelona
Reial Club Maritimo Barcelona

Reial Club Maritimo Barcelona

Une petite douche pour nous rafraîchir, et nous voilà sur la "Rambla" (Une grande avenue commerçante, avec large zone piétonne en son centre). Des terrasses de restaurants et bars se disputent l'espace pour proposer des plats et des boissons 3 fois plus cher qu'ailleurs. L'attrape touristes dans toute sa splendeur... Alors qu'il suffit de se perdre dans un dédale de ruelles historiques magnifiques pour trouver des bars et des restaurants de tout styles, du plus typique au plus branché à des prix normaux.

En marchant quelques centaines de mètres, on tombe sur le célèbre marché de la Boqueria
Une profusion de couleurs et de saveurs mettent nos yeux et notre nez dans un état d'excitation extrême proche de l'orgasme. Mais la foule de touristes dont nous faisons partie fait retomber très vite ce soudain moment d'extase.
 

La Rambla et Le marché Boqueria
La Rambla et Le marché BoqueriaLa Rambla et Le marché Boqueria
La Rambla et Le marché Boqueria

La Rambla et Le marché Boqueria

Pendant ces cinq jours, on se laisse porter par l'énergie de la découverte et l'envie de connaître cette ville qui s'offre à nous. Ce qui impressionne tout de suite c'est la beauté de l'architecture, avec des bâtiments décorés avec un esthétisme raffiné et original.

Et bien-sûr on ne peut pas passer à côté de Gaudi et de la "Sagrada Familia". 
L'extérieur est encore en chantier pour de nombreuses années, et je dois avouer que, même si c'est impressionnant, nous n'avons pas eu un coup de foudre. 
Mais dès que l'on rentre, c'est le choc absolu qui donne des frissons de la tête aux pieds. Il m'en faut beaucoup pour avoir les poils, comme dirait Manu Kache, ( qui a un Bar dans la ville) mais là, ils se sont dressés sur tout le corps et un grand waouhh!!! est sorti en même temps de nos bouches bées.

Pourtant, nous avons ce qu'il faut à la maison en terme de cathédrale, et même une des plus belles au monde (Amiens), donc il ne faut pas nous la faire... 
Et souvent on a coutume de dire que "de nos jours, ma bonne dame, on ne serait plus capable de faire un bâtiment comme cela..."
Et bien si, on est encore capable de faire un bâtiment dingue, insensé, splendide, vertigineux, financé par les visiteurs et les dons privés.


Alors mon esprit s'égare, dans une rêverie de promeneur solitaire.
J'ai le sentiment d'être à l'intérieur du bâtiment de l'assemblée intergalactique qui rassemble les représentants des différentes nations de l'univers. 
Je me fais mon cinéma et vis le film "la paix des étoiles". Je vois surgir Chewbacca derrière une des colonnes énormes inspirées par les arbres, suivi par des êtres incroyables résultant de la diversité du monde créé. Un homme avec une queue de lézard et la peau verte en écaille me salue avec un grand sourire reptilien, un autre avec un œil au milieu du visage me regarde intensément car c'est sa première visite sur terre. 
Une femme, à la poitrine généreuse, arrive en face de moi. Sous sa blouse transparente on voit distinctement quatre seins, et il y en a encore trois autres dans son dos. Elle vient d'une galaxie très éloignée où il y a peu de mâles, alors elles ont des portées d'un minimum de 6 enfants pour la survie de leur monde. Son regard invite à la reproduction, et je me surprends à regretter de n'avoir que deux mains. 
Et  puis il y a ceux des anciennes civilisations, qui ont atteint un niveau de conscience proche de l'ultime, ils traversent l'espace du lieu comme des hologrammes colorés car il n'ont plus besoin de corps physiques, et quand ils me frôlent, un sentiment de bien-être et de plénitude m'envahit...
J'imagine "all the People, sharing all the Worlds"...

Toutes les couleurs de l'arc-en-ciel entrent par une multitude de vitraux, pour peindre les murs, le sol et les visiteurs.
Une incroyable expérience qui nous fait voyager au delà du réel, et au delà des religions, même si c'est pour l'une d'entre elle que la construction a commencé il y a plus d'un siècle.

Gaudi et la Sagrada Familia
Gaudi et la Sagrada Familia
Gaudi et la Sagrada Familia

Gaudi et la Sagrada Familia

La Sacrada Familia
La Sacrada Familia
La Sacrada Familia
La Sacrada Familia

La Sacrada Familia

Alors pour compléter cette aventure architecturale, on se balade dans le "passeig de la gracia" pour admirer d'autres maisons dans le style inspiré des formes de la nature propre à Gaudi.
Le lendemain on reste sur cette énergie bâtisseuse et c'est au Parc Güell que l'on va admirer la célèbre terrasse en mosaïque. Le baiser de Romain Duris et Judith Godrèche est encore dans nos mémoires de "l'auberge espagnole". 
Depuis trois ans ,c'est malheureusement payant et un peu cher pour ce qu'il y a à voir.

Nous sommes devenus des adeptes inconditionnels des menus à 10€ le midi avec 3 plats et notre litron de vin blanc qui nous met en joie dès la mi-journée. 
Alors ensuite on marche et remarche et on remarche encore, on marche à la santé des bistros de Barcelone, d'Amsterdam ou d'ailleurs... Vous connaissez la chanson... et il faut bien éliminer...

"LES BARS SE LONENT"
"LES BARS SE LONENT"
"LES BARS SE LONENT"
"LES BARS SE LONENT"
"LES BARS SE LONENT"

De l'architecture nous passons à la peinture avec le musée Picasso.
Un autre incontournable pour être raccord avec les discussions bobo des dîners de la rentrée, quand le sujet arrive : " et sur le plan culturel vous avez fait quoi cet été?" ( heureusement on ne va jamais à ce genre de dîner)

Par chance il y a une exposition temporaire sur la série 156. Des dessins très érotiques gravés de la dernière époque du grand peintre. Sur la plupart des dessins, son ami Degas apparaît en témoin voyeur des scènes imaginées ou vécues par l'artiste. Un vrai régal des yeux et des sens de découvrir la série dans son ensemble.

Le reste du musée présente " la Collection" permanente. C'est sûrement passionnant pour les férus d'histoire de l'art qui veulent comprendre l'évolution dans le temps de l'artiste, mais pour nous qui réagissons sensuellement à une œuvre nous avons été un peu déçus. Ses tableaux les plus connus ne sont bien sûr pas là, et nous n'avons pas d'émotion particulière devant ses premières toiles.

Bien sûr il y a quand même le magnifique portrait de Jacqueline, sa muse et sa femme qui a fait don au musée d'une grande collection de céramiques.
 

Musée Picasso
Musée Picasso
Musée Picasso
Musée Picasso

Musée Picasso

Le Musée Européen d'Art Moderne, lui entre totalement en résonance avec nos sens qu'il sait aller chercher pour faire jaillir notre artiste intérieur.

Nous nous régalons de scènes d'hyperréalisme et de sculptures étranges.
Nous sommes totalement seuls dans le musée pendant toute notre visite. Nous pouvons donc laisser les créateurs en nous réinterpréter et délirer à notre gré sur certaines œuvres. Notre Degas à nous étant les caméras de surveillance.
Un moment rare, excitant et exceptionnel.

Le MEAM - Musée Européen d'Art Moderne de Barcelone
Le MEAM - Musée Européen d'Art Moderne de Barcelone
Le MEAM - Musée Européen d'Art Moderne de Barcelone
Le MEAM - Musée Européen d'Art Moderne de Barcelone
Le MEAM - Musée Européen d'Art Moderne de Barcelone
Le MEAM - Musée Européen d'Art Moderne de Barcelone
Le MEAM - Musée Européen d'Art Moderne de Barcelone
Le MEAM - Musée Européen d'Art Moderne de Barcelone

Le MEAM - Musée Européen d'Art Moderne de Barcelone

Nous reprenons la mer samedi matin pour 32 heures de navigation qui se font pour les deux tiers à la voile, presque un luxe en Méditerranée...

Route du retour
Route du retour
Route du retour
Route du retour

Route du retour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
MERCI !!! Quel bonheur de vous lire et voir beaux et heureux dans vos Aventures ! Un grand merci pour ces partages de coeur qui font voyager avec humour et joie à vos côtés.
Répondre
F
Merci Pascale de nous suivre. C'est aussi pour nous un grand plaisir de partager nos voyages ou nos humeurs à travers l'écriture et les photos. Quand tu passes en France fais nous signe, on pourra peut être se voir à la maison ou au bateau. Bizzzz
S
Merci de nous faite voyager au travers de vos magnifiques photos pleines de beauté et d'humour et Bravo à Dominique pour ses récits d'aventure, de découvertes.
Profitez bien jusqu'au detnier jour de votre voyage et au plaisir de vous revoir !!!
Bisous à tous les 2
Répondre
F
Merci à vous de prendre le temps de lire le blog. On est sur la route du retour vers le nord. Avec tous vos voyages vous pourriez aussi diffuser vos photos... SEA YOU soon, Bizzzz
M
Toujours des commentaires plein de poésie ,la chasse au restos toujours de rigueur !
bon vent pour le retour BISOUS
Répondre
F
Merci à nos plus fidèles lecteurs. On remonte bientot sur Amiens. Bizzz

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents