Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sea yoU

Sea yoU

Un bateau nommé DÉSIRS... Voyages, aventures, humeurs, voiles, récits et photos


ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE

Publié par Fabienne et Dominique sur 20 Juin 2016, 07:47am

ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE

De retour du restaurant où nous avons mangé une bonne moule frites, nous voyons un Dufour 445 sur notre ponton, arborant un calicot, sur lequel on pouvait lire " association sportive des plaisanciers de port Camargue".
"Hello port Camargue" lance t'on aux 4 personnes en train de finir leur repas.
Il n'en faut pas plus sur un ponton pour enclencher une conversation.
Nous apprenons que 4 autres bateaux arrivent incessamment. Ils font, tous ensemble, le tour de Corse par les ports, 25 autres bateaux sont aux Baléares.
Nous faisons donc la connaissance de 5 équipages forts sympathiques qui ont un rituel imposé par le groupe. Chaque jodur, un bateau organise l'apéro sur le ponton.
Le soir même nous sommes donc invités à partager leur rendez-vous du soir.
Mais nous, nous prenons l'apéro vers 19h et eux vers 19h45... Nous avons donc pris avec la bande de port Camargue notre troisième et quatrième apéros... C'est très dur la vie de marins....
 

ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE

Nous avons accéléré notre arrivée à Bonifacio pour anticiper un coup de vent, prévu par mes infos météo de "Weather 4D" (dont je suis pleinement satisfait).
Et le vent est au rendez-vous, et ça souffle en maud'sie comme on dit au Québec.
On restera donc le temps qu'il faut avant de repartir...

Balades dans la vieille ville, au bord des falaises, dans le maquis, restos, apéros, magasinage et bullage nous occupent toute la sainte journée.

ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE

Nos amis du bateau "Pearl" sur lequel nous avons fait une transat en novembre 2015, ont un appartement à Bonifacio. Et hasard du calendrier ils arrivaient la veille de notre départ. Nous avons donc fait un convivial apéro dînatoire chez eux face au port.

ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE

Nos voisins de ponton, un couple d'allemands (Marita et Dieter) et leurs amis, sont également des gens forts sympathiques. Ils ont installé un système d'antenne satellite, qu'ils posent tous les soirs sur le ponton pour capter une chaîne de leur pays qui diffuse les matchs de la coupe d'Europe. Le soir de Allemagne / Ukraine, nous sommes conviés à bord de leur Najad 37. Bière, rosé, schnaps, permettent de mieux comprendre les règles du foot en allemand...

Ils nous ont convaincu de faire un saut en Sardaigne. 
Mercredi 15 nous mettons le cap vers les îles Sardes, suivi par nos nouveaux amis allemands.
Les bouches de Bonifacio fidèles à leur réputation nous accueillent avec un bon 5 nds de vent supérieur aux prévisions. 
C'est à belle allure par 20 nds de vent que nous les traversons. Puis nous slalomons entre les îles pour rejoindre l'île de Caprera.
Nous nous installons dans cette baie superbe, qui selon les cartes est interdite, car zone militaire.
Il y a beaucoup d'autres bateaux, et le pilote côtier lui même parle de ce mouillage sans être très précis sur notre bon droit à y rester.

Nos amis nous rejoignent et mouillent à côté de nous. 
Brutalement ça se "Corse", le vent tourne de 180°. Il passe de l'ouest à l'est. Les drisses claquent, "SEA YOU" tourne pour se replacer au vent qui monte rapidement à 25nds, la chaîne se tend.
Dans cette baie une école de voile "genre Glènan" est installée dans une anse. Nous voyons surgirent de partout des dizaines de bateaux, qui évoluent à toute allure entre les voiliers au mouillage. Les spis se déploient, les voiles crépitent au vent comme un feu de forêt, les "lasers" et autres 4.20 dessalent de partout, retournés comme des crêpes à la chandeleur.

Les rafales atteignent maintenant 30nds, je surveille avec attention mes amers. En plongeant ce midi pour vérifier mon ancre, il a été impossible de la trouver dans l'eau trouble. Et nous avons tourné brutalement à 180°...
Mes craintes sont pleinement justifiées, mes deux points de repère, qui étaient alignés, s'écartent irrémédiablement. J'en prend deux autres en vitesse, ils s'écartent aussi.
" les miens bougent aussi" me dit Fab et les rochers derrière se rapprochent doucement.
La décision est immédiate.
"on remonte l'ancre et on remouille" lui dis-je, "tu vas au guindeau et je prends la barre".
La manoeuvre est délicate car le vent ne demande qu'à prendre "SEA YOU" par le travers, et surtout il y a cette centaine d'apprentis Tabarly, qui nous frôlent par devant et par derrière. Etant au moteur, je leur dois la priorité...
Il faut à la fois faire vite mais doucement,  pour ne pas s'en prendre un dans l'étrave.
"SEA YOU" est de nouveau ancré, nous prenons chacun des amers que nous observons longuement, puis régulièrement. Rien ne bouge.

Ce n'est pas le cas d'un autre voilier dans la baie qui dérape. Il vient heurter celui qui est derrière lui. Après de gros efforts et l'aide d'un des bateaux du club de voile, il se dégage et va cogner celui d'à coté. En mettant son moteur il prend un "bout" (cordage) dans son hélice... Le bateau continue de dériver pendant que son capitaine est à l'eau avec palmes et tuba pour libérer l'entrave.
Je vois dans mes jumelles qu'il remonte, met le moteur, et file à toute allure pour quitter ce cauchemar qui aurait pu être fatal à son bateau.

Je vois sur mes fichiers météo que ce coup d'Est qui était annoncé à 15nds doit s'arrêter vers 19h.
Marita sur le bateau à coté n'en peut plus de ce vent et décide Dieter, d'aller au port de la Maddalena.
Il nous propose de les accompagner, mais l'on préfère rester sur place maintenant que l'on tient parfaitement. Faire des manœuvres de port avec des rafales à 30nds, n'est pas ce que je préfère.
Ils partent donc seuls, et comme prévu à 19h30, la baie infernale est devenue un lac tranquille où nous passons une excellente nuit.

 

ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE

Mais, les prévisions annoncent aussi pour les 2 jours qui viennent un gros coup d'Ouest cette fois ci. Cela vient du golfe du Lion et doit commencer vers 13h.
A 9 h nous quittons donc la baie de Porto Palma, pour retrouver au port de la Maddalena, nos amis allemand. On voit leur bateau en entrant dans ce charmant petit port et on se place juste à côté d'eux.

Cela sent bon l'Italie, dés que nous arpentons les rues étroites de cette petite ville.
Trattoria, gelateria, pizzeria, ristorente... Et puis la langue de Garibaldi (mort sur cette île) qui chante aux terrasses des cafés, dans les boutiques de vins, d'huile d'olive, de fromages et au marché comme dans un film de Fellini...

Dans l'après midi, l'animation est au port. Le vent souffle à 30 nds en rafales et la rade à l'extérieur est blanche de moutons endiablés.
Les voiliers pris par surprise, arrivent les uns derrière les autres pour s'abriter. 
Le bateau du port est d'une redoutable efficacité. Ils sont deux à bord. Ils indiquent au bateau entrant de les suivre. L'un des deux hommes monte sur le quai pour recevoir les amarres et donner la pendille, pendant que l'autre manoeuvre pour aider le voilier à entrer dans son emplacement, le poussant pour l'empêcher de dériver au travers du vent.
Le soir le port est blindé. Et il y a de l'ambiance sur le ponton.

ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE


Le lendemain nous prenons le bus pour aller sur une magnifique petite plage et revenons en faisant du stop. Compter 30 secondes avant qu'une voiture ne s'arrête.

ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE

Samedi matin la météo est bonne pour traverser, alors cap sur la Corse, côté Est, où il y a de belles plages.
Les 15 nds annoncés sont en réalité entre 25 et 30, mais la mer est bonne et c'est une belle traversée, à belle allure près et travers, à la vitesse de 7 et 8,5nds. "SEA YOU" pourrait faire mieux mais au prix d'un inconfort qui n'en vaut pas la peine.

Je disais que j'étais très satisfait de ma météo, notamment des fichiers "arpège" 36h et "arôme" 96h de météo France, car leurs prévisions de direction et le timing sont souvent assez justes. Par contre la puissance du vent n'est pas toujours la bonne et on doit prendre une marge de 5 à 10 nds.


"SEA YOU" soon

Dom et FAB

À suivre...

ÇA SE CORSE EN SARDAIGNE
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Bonjour vous deux!
à chaque fois que clique sur le bouton de mon ordi pour lire vos récits, c'est un peu comme si un beau rayon de soleil apparaissait subitement pour illuminer la forêt à travers les branches. (Non pas que ma vie soit ombrageuse ou ennuyeuse, bien au contraire, mais j'ose croire que vous comprenez ce que j'essaie d'exprimer:-)
Merci pour ces délicieux moments.
On vous embrasse bien fort.
xxx
Marc (de Sherbrooke) et toute la tribu !
Répondre
F
Salut Marc et sa tribu
Merci pour ton commentaire. Cela fait toujours plaisir d'avoir du retour. Et oui on comprend bien ce que tu veux dire, c'est aussi pour cela que l'on passe beaucoup de temps affaire ce blog.
On vous embrasse.
DOM et FAB
V
Aventure aventures ! Merci Bab pour ce récit dépaysant entre coup de tabac et petits plaisirs du ponton et du port ! Nous vous embrassons tous les deux !
Répondre
M
BON D ACCORD IL Y A LES PERIPETIES LE VENT CAPRICIEUX MAIS LES APEROS !!!
VOUS AVEZ RAISON DE PROFITER ET DE NOUS FAIRE REVER
PAR LES PHOTOS ET LA PROSE DE BAB TOUJOURS UN REGAL
ON VOUS EMBRASSE
Répondre
I
Je ne sais pas pourquoi, avant je n'arrivais pas à vous lire, mais maintenant quel plaisir ...Fabienne tu es toujours élégante, même a bord d'un bateau je t'admire... c'est génial de vous lire..quelle prose ..cela a l'air très beau vos petits stops.... avec les allemands - bien sirupeux dans vos verres !! C'est plus calme par chez nous Gros bisous
Répondre
C
Bonjour tous les deux !
Très sympa le blog comme toujours !
Nous sommes très intéressés par tout ce qui concerne les secrets de la Sardaigne .... Cette
Maddalena nous semble encore opaque .... , des zones militaires ou pas , des mouillages interdits ou pas et des taxes à payer ....ou pas ?
Il faudra nous concocter un guide précis de vos expériences ...! On prend tout !
Bon en attendant continuez à vous régaler et nous on se régale de vos récits !
Bises !!!
Un équipage Tiaresque en préparation de futures vacances très attendues ...
Répondre
A
Ce récit sur la Sardaigne, que de bons souvenirs...
On vous envie !!!
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents